En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
__ SHANSHUI - 8BIS RUE GODON, 92700 COLOMBES  - 06 11 79 09 92 - shanshui.taichi@gmail.com MASTER TUNG CHEN WEI - 31 MARS 2019 __ STAGE TAI CHI CHUAN, ARDECHE - MAI 2019 CONTACT
X

Tuishou - Push hands

LES ENSEIGNEMENTS

Tuishou
Push hands-Poussée des mains
推手
(en pinyin : tuī shǒu)


Sandy Island - New Hampshire USA

 

Le Tuishou fait partie de l'enseignement du Tai Chi Chuan.
C'est une pratique à deux avec partenaire.
"Une fois la Forme devenue fluide,
utilisez la poussée des mains pour comprendre les énergies du Tai Chi.
La voie vers la vraie compréhension des énergies est la pratique.
Pratiquer avec des partenaires accélérera l’apprentissage"
.

Grand Master Tung Ying Kié extrait "du Livre Rouge".




Le Tuishou dans un premier temps,
consiste à développer les cercles afin d'améliorer l'écoute fine du partenaire, le "Ting",
l'écoute par le corps et non par les oreilles.





"NI BU DONG, WO BU DONG. NI YU DONG, WO XIAN DONG".

"Tu ne bouges pas, je ne bouges pas. Si tu bouges, je bouge avant toi".
"Ne faites pas le premier mouvement, sentez l'intention de votre adversaire et précédez le.
La signification de "ne bougez pas" est être patient.
Ne vous précipitez pas, n'utilisez pas de mouvement en force".(Extrait du Livre Rouge)


 

Poème de Grand Master Tung Ying Kié
Extrait du Livre Rouge

Pour développer la bonne énergie
Quand vous poussez, poussez les racines
Quand vous poussez en avant, visez plus loin que
vos yeux peuvent voir
Quand vous poussez vers le haut, visez le toit à
travers le plafond
Quand vous poussez vers le bas, visez trois pieds
en profondeur dans le sol
Quand vous utilisez le Faijing, c’est comme de la dynamite
Quand vous êtes enraciné, soyez lourd comme une
montagne
Quand vous êtes léger, soyez comme une plume
Quand vous tournez, soyez aussi libre qu’une roue
Quand vous bougez rapidement, soyez plus rapide
qu’un clignement d’oeil


Le Tuishou comme le Tai Chi Chuan est une nourriture pour le corps.
Il développe la stabilité, le calme, la souplesse articulaire, la coordination et la concentration.
Le travail à deux permet aussi une meilleure connaissance de l'autre et de soi,

il permet de tester l'enracinement, le juste placement pour une meilleure prise de conscience du corps.
Dans un contact doux et une pratique régulière,

le Tuishou va permettre de développer la fluidité par l'abandon de la force rigide,

et par un relâchement possible grâce à une bonne connaissance du corps, une bonne coordination.
Ainsi, l'efficacité martiale peut se développer et s'affiner.
Avec une pratique douce,

la force physique se changera en puissance interne et,

vous pourrez découvrir les subtilités sans fin de cet art ou corps et esprit ne font qu'un.



 


Grand Master Tung Hu Ling avec un élève en Tuishou



 

Les 8 principes de base de Tung Ying Kié
Extrait du Livre Rouge

Peng - parer
Peng est utilisé pour créer de l’espace entre vous et votre adversaire. La position doit être enracinée, avec le corps centré. Tenez votre terrain, avec votre partie supérieure du corps légèrement en avant, les bras s’écartant dans toutes les directions. Les doigts et les paumes doivent être assez détendus, avec la puissance au niveau des poignets et des avant bras. Dans le Peng, le poignet doit être légèrement plus haut et en face du coude. Rappelez vous que l’énergie du Peng vient du dos et de la jambe arrière. Quand quelqu’un pousse contre le Peng, l’énergie est absorbée par le bras, au travers du dos, dans les jambes et les pieds, et disparaît dans le sol. Peng peut être dirigé vers le haut pour se prévenir d’un adversaire qui vous pousse vers le bas, ou en avant pour se prévenir de l’avance d’un adversaire. Tournez vos pouces vers votre adversaire pour épingler ses bras.

Lu - Tourner en arrière (Roll back)
Lu est une énergie de traction utilisée pour guider et neutraliser l’énergie d’un adversaire sur le coté. L’énergie de traction vient en s’asseyant en arrière et en tournant la taille, ce qui permet de suivre l’énergie de votre adversaire. Une seule ou les deux mains peuvent tirer selon la situation. Contrôlez l’énergie de votre adversaire et son corps de manière à ce qu’il ne puisse intervenir. Tirer une personne comme tirer un arbre. Tirez son bras pour briser ses racines.

Ze - Presser/appuyer
Ze utilise la main arrière pour presser/appuyer sur le poignet de la main avant, en relaxant la main avant et en appuyant de la main arrière et de la jambe arrière, puis "Faijing" avec le dos de la main brusquement. Rappelez-vous, la main avant est utilisée pour coller. Dans La Forme, pressez le poignet mais en situation réelle ou en "Tuishou, Poussée des Mains", la paume, l’avant bras et le poing peuvent être pressés pour frapper avec le coude. L’énergie Ze est concentrée sur une petite surface, aussi doit-il être précis et parfaitement exécuté.

An - Pousser
An utilise les deux mains pour appuyer contre la poitrine. Il est utilisé pour épingler/fixer un adversaire. An peut aussi être appliqué d’une seule main. C’est comme placer votre main sur une feuille de papier pour l’empêcher de s’envoler, ou essayer de maintenir un chien pour le laver. Il est important de bouger graduellement, parce qu’un mouvement trop en force alerterait votre adversaire.

Cai - Tirer d’un coup sec
L’énergie Cai est soudaine et utilise une courte énergie. C’est comme une traction, mais l’énergie est différente. Si on utilise Cai pour tirer sur une herbe, elle se cassera en son milieu. Tirer avec une énergie régulière et l’herbe viendra avec sa racine. Cai commence habituellement de manière ascendante et finit la taille haute. Cai peut-être appliqué d’une seule main ou avec les deux mains, avec les mains séparées ou agissant ensemble. Cai est parfois utilisé avec un balayage/grande courbe pour accentuer son efficacité.

Lie - Briser ou séparer
L’énergie Lie peut être appliquée à des mouvements variés. C’est comme secouer. Par exemple, l’énergie Lie est comme un chien mouillé qui s’ébroue pour se sécher. Quand l'adversaire est solide, secouez le brusquement pour briser ses racines, ou pour perturber sa posture et son énergie.

Zhou - Coude
Zhou est un coup de coude de courte portée. Un coude peut frapper une poitrine, un estomac, ou frapper de coté l’une ou l’autre épaule. Les coups de coude ne sont pas utilisés fréquemment en raison de leur difficulté et de leur danger.

Kao - Epaule
Kao signifie « se pencher et frapper avec l’épaule ». Un coup d’épaule est exécuté en rencontrant un adversaire. Quand un adversaire est trop près, ou quand mes mains sont ficelées, je peux surprendre mon adversaire avec un coup d’épaule. Rencontrer, frapper, et reculer rapidement pour éviter des positions vulnérables.


Les 4 énergies de bases de Tung Ying Kié
Extrait du Livre Rouge

Zhan - Coller/toucher
Zhan est "coller" à son adversaire comme de la colle. Quand le contact est fait, essayez de ne plus le perdre. Cela vous permettra de toujours savoir ou est votre adversaire. Ayez toujours la sensation de savoir où est votre adversaire, même si vous n’êtes pas en contact avec lui. L’énergie ne peut être trop forte ou trop faible quand on colle.

Nian - Collant/poisseux
Zhan et Nian on des significations similaires, mais ne sont pas pareils. Par exemple, si un adversaire essaie de vous coller (Zhan) et vous de coller à lui, vous ne devriez pas être capable de coller ensemble à moins que les deux parties ne veulent bien le faire.Vous êtes vraiment collé quand vous utilisez Zhan et Nian ensemble. Vous ne pouvez applaudir d’une seule main.

Lian - Continu
Des mouvements continus, des attaques continues, des énergies continues. Tout est lié et intact. Ne donnez jamais à votre adversaire un espace de repos.

Sui - suivre
Sui c'est suivre votre adversaire. Allez avec lui, mais ne paniquez pas. Quand il vient à vous continuellement, relaxez-vous et suivez. Quand il fait un mouvement, vous faites un mouvement. S’il fait plusieurs mouvements, défendez-vous sans paniquer et suivez avec une attaque.

Dans "la Poussée des Mains", si vous êtes "Zhan", je suis "Nian".
Si vous êtes "Lian", alors je suis "Sui".
Si ces 4 énergies sont pratiquées, alors d’autres énergies comme l’écoute et le contrôle vont aussi être développées.
Sans maîtriser ces 4 énergies de base, les autres énergies ne peuvent être comprises.
Un arbre ne peut pousser que si une graine est plantée, arrosée et nourrie.


 


Xingtai - Province du Hebei - Chine 1999
Push hands Tuishou Grand Master Tung Kai Ying et Paul Drake




 

Les 4 "non" du Tuishou de Tung Ying Kié
Extrait du Livre Rouge

Diu - perdre
Ne pas coller, quand on se maintient avec les cercles et les changements d’un adversaire, c’est le perdre. Soyez toujours capable de sentir votre adversaire en le collant.

Li - Se séparer de
Ne laissez pas un adversaire séparez de vous. Quand il essaie de vous perdre, collez à lui et rentrez dedans.

Ding - Contre
Allez contre, ou donnez un coup de tête à un adversaire est utiliser la force, ce n’est pas un principe du TaiChi.

Kang - Résister
La résistance crée de la tension. La fluidité ne peut se développer si on résiste. Pousser les Mains ne peut être maîtrisée sans être fluide.