En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
__ SHANSHUI - 8BIS RUE GODON, 92700 COLOMBES  - 06 11 79 09 92 - shanshui.taichi@gmail.com STAGE D'ETE, PARC DES BRUYERES - JUILLET 2019 CONTACT
X

Terminologie chinoise

TERMINOLOGIE CHINOISE







Terminologie chinoise


Vous trouverez dans cette rubrique des idéogrammes chinois traditionnels concernant, les arts martiaux et la philosophie chinoise, leurs transcriptions officiels en pinyin et leurs traductions.
Merci à Jean Terrière, sinologue, interprète et formateur fédéral à la FFWushu, sans qui cet article n’aurait pu voir le jour.


Dao
le chemin, la voie, la route, le fonctionnement des choses.
Le Tao ou Dao est un terme de philosophie chinoise (prononcé dō en japonais).
Il est souvent traduit par « le principe ». Par extension, un grand nombre de pratiques et d'arts ou artisanats orientaux ont comme suffixe le mot "dao", "l'art de" :
"cha dao", l'art du thé, "kongshoudao" ou "karaté-do", "l'art de la main vide".
Le terme Tao peut aussi désigner la voie des mercenaires ou voie du guerrier, le wushutao, plus connu sous son nom japonais, bushido.
Au Japon, c'est aussi la « voie » à suivre pour maîtriser un art qui mène vers l’unité.
Le même idéogramme, (dō), est généralement utilisé en suffixe dans les nom d’arts martiaux japonais : karatedō, aikidō, kendō, jūdō, budō, iaidō, kyūdō, etc., mais aussi le kadō « voie des fleurs », autre nom de l’ikebana, l’art de l’arrangement floral, ou le shodō « voie de l’écriture », la calligraphie japonaise.
Dans les arts martiaux chinois un tao, c’est un enchaînement de mouvements, le chemin menant à la maîtrise de l’art.
En chinois, on appelle également ce type d'exercice, les tao lu.



Yin (caractère simplifié )
Yin correspond à ce qui ne se voit pas, au sombre, à l’ombre, à la nuit, à l’humide, ce qui est caché, secret, la terre, le froid, le Nord, l’hiver.
D’un point de vue martial, c’est l’inspir, le doux, le souple, la défense, fermer, reculer, se tasser, absorber, stocker…



Yang (caractère simplifié )
Yang correspond à ce qui se voit, la lumière, le jour, le soleil, le feu, la chaleur, le ciel, le Sud, l’été…
D’un point de vue martial, c’est l’expir, le dur, le rigide, l’attaque, projeter, redresser, repousser, manifester…

La pensée chinoise est basée sur une dualité complémentaire yin/yang qui régit l’univers, elle est née en observant la nature, les oiseaux, les animaux, la Terre et le ciel.
Le yin et le yang engendrent tout ce qui existe dans le monde.
Il n’y a pas de yin sans yang et de yang sans yin, de nuit sans jour et d’été sans hiver.

Le salut des Arts Martiaux chinois est un signe de reconnaissance de politesse mais c'est aussi le symbole représentant l'union du Yin, main gauche ouverte et du Yang poing droit fermé.



Qi (caractère simplifié )
C'est le souffle de la vie qui opère et circule selon un rythme binaire, inspiration, expiration.
C'est ce qui anime les êtres vivants et qui donne forme à toute chose et à tout être.
Il n'y a pas de démarcation entre les êtres humains et leur environnement.
Le souffle est un, ni figé, ni statique, il est en circulation permanente, c'est l'énergie vitale qui anime l'univers entier.
Il n'est pas forcément visible, ce peut être le tempérament d'une personne, l'atmosphère d'un lieu, d'une oeuvre...



谭添 Tan Tien
Tan Tien en chinois ou Hara en japonais.
Un des 3 centres énergétiques du corps.
Il est également appelé "champ de cinabre" ou "champ de l'élixir de vie".
Les 3 centres se situent: pour le Tan Tien en arrière et au dessous du nombril et pour les 2 autres derrière le plexus solaire et entre les sourcils.



Jiao
Le pied.

Yao
La taille.

Shou
La main.

Kua
La hanche plus précisément, l'articulation coxo-fémorale ainsi que sacro-iliaque.



推手 Tuishou
Poussée des mains.
Exercice à deux, à mains nues, face à face.
Un des exercices de base est l’application des 4 principes martiaux du Tai Chi appelés : 棚 péng parer, 擄/掳 lǔ tirer, 挤 jǐ presser, 按 àn pousser



Tai
Grand, extrême, suprême.

Ji
Le faîte, le sommet, l’apogée, le plus haut degré, la poutre faîtière qui tient l’édifice.

Quan
Le poing, la main fermée, la boxe.



太極 Taiji
Principe cyclique de l’homme entre ciel et terre.
Il est représenté par le symbole ci-contre.
Symbole du yin et du yang.
Yin et yang sont indissociables et complémentaires.



太極拳 Tai Chi Chuan

Le Tai- Chi-Chuan (Larousse), Taï-Chi-Chuan ou Taï-Chi (flammarion), (mauvaises transcription de T'ai Chi Ch'uan ou bien taiji quan (trad. 太極拳, simpl. 太极拳, pinyin : tàijí quán) est un art martial interne chinois.
Traduit par « boxe du faîte suprême » ou « boxe de l'ombre ».
Une autre traduction courante est « la boxe de l'éternelle jeunesse », le faîte suprême pouvant être traduit moins littéralement par « immortalité » (le but suprême chez les taoïstes).
C'est un art martial chinois (Wushu) appartenant au groupe des styles internes, au même titre que le Hsing, I Ch'uan et le Bagua zhang.
Le Tai Chi Chuan est souvent vu par les occidentaux comme une sorte de « gymnastique ».
Il s'agit d'un art martial dans le sens où :
- les mouvements sont hérités de la tradition martiale (esquives, parades, frappes, saisies…).
- Ils étaient travaillés par les guerriers pour développer diverses qualités primordiales dans le combat telles que l'équilibre, le calme, la concentration…
- En dehors du premier enchaînement enseigné aux débutants pratiqué lentement, il existe des enchaînements rapides, des formes avec armes, sabre, épée, bâtons, perche…, duels d’armes, duels mains nues ainsi que des combats dans la pratique des tuishou.



杨氏太极拳董Yang style Tai Chi Chuan Tung
Notre école de Tai Chi, de style Yang et de  famille Tung.
Le maître de notre école est Master Tung Kai Ying.



Shao
Petit, jeune.



Lin
Forêt



少林Shaolin
Petite forêt.
Montagne sacrée des bouddhistes qui regroupe un ensemble de monastères chinois célèbres pour leur association du bouddhisme Chan avec les arts martiaux, le Shaolin quan.
Entre 618 et 907, sous la dynastie Tang, à Shaolin, les techniques martiales fleurissent.



Yi
Le un, l’unité.
A l’origine tout était Un.
Le Ciel et la terre ne faisaient qu’un, puis un titan nommé Pengu les sépara ce qui donna le 2, la dualité.



Er
Le 2 comme le Ciel et la Terre ou le yin et le yang principe qui régit l’univers.



san
Le 3, c’est la triade l’Homme entre la terre et le ciel.



Tian
ciel



Di
terre, terrain



Ren
Homme



Nei
interne.



Gong
travail, mérite, effort, exercice, discipline.



內功 Neigong
travail interne.



Jia
famille, maison, école.



內家 Nei jia
école interne



外家 Wai jia
école externe



Wu
militaire martial
Le pictogramme « wu » représente une « hallebarde ».
L'idée est celle de l'arme du gardien.
Il empêche voleur et démon de pénétrer et de porter atteinte aux biens ou à l'intégrité physique des habitants (agression, maladie).
L'idéogramme a pris un sens plus général, il désigne l'acte de mobiliser les moyens nécessaires à la préservation de sa vie, de ses biens ou d'un état.



Shu
art, le terme « art » est à comprendre dans son sens ancien, celui (l'artisan) qui par un apprentissage long et rigoureux possède un métier.



武术 Wushu
art martial chinois comprenant l’école interne Nei jia.
Cette école comprend, le Tai Chi Chuan, Pa Kua Chuan, Hsing I Chuan…
L’école externe Wai Jia comprend le Bai He Quan, le Shaolin Quan….



Ting, Zhuan, Na, Fa
Ting, écouter avec son corps et non avec ses oreilles, Zhuan, tourner dévier, Na, maîtriser contrôler puis Fa exprimer.
4 principes de la pratique du Tai Chi.
On peut tourner que si l'on a la capacité d' écouter, on exprimera que si l'on a la capacité de maîtriser.



"Qi Gen Zai Jiao, Fa Yu Tui, Zhu Zai Yu Yao, Xing Yu Shou Zhi"
extrait du "Traité sur le Taiji quan" de Zhang Sanfeng.
Traduction: "L'énergie prend racine dans les pieds, se manifeste dans les jambes, est commandée par la taille, prend forme dans les mains".
"Dans ce principe, il est question d'une commande de l'énergie par la taille.
Cette référence à l'énergétique est une allusion au Tantien inférieur, situé dans la taille ou l'énergie subit des transformations.
Au delà de l'énergie, la notion de commande par la taille s'applique à tous les gestes de la Forme du Tai Chi, comme à tous les gestes de la vie quotidienne, c'est à dire à la mécanique générale du corps.
Si l'on a du mal avec un mouvement, en premier lieu vérifier si le défaut ne vient pas de la taille.
Point de convergence de toutes les lignes de force parcourant le corps, la taille est le moteur de tous les gestes.



"Wei Lu Zhong Zheng Shen Guan Ding"
Wei: queue, Lu: porte, Wei lu: coccyx
Zhong: centre, Zheng: droit correct juste, Zhongzheng: droit juste impartial
Shen: force spirituel, Guan: pénétrer, Ding: sommet de la tête.
"Mettre le coccyx dans l'axe afin que l'énergie remonte au sommet de la tête" Traduction Maitre WANG.
Centrer correctement l'extrémité de la porte.
Or à l'extrémité du coccyx, nous avons le point Hui Yin (réunion de Yin), qui normalement doit être à la verticalité du point Bai Hui (les cent réunions) au sommet de la tête.
L'axe en question est cette ligne reliant Bai Hui et Hui Yin, axe qui est vertical dans la pratique du Tai Chi.